Au temps de Klimt

Je connaissais ce peintre de nom et avais déjà vu des reproductions de Salomé ou Judith. En voyant les affiches dans le etro, j’ai eu envie de connaitre un peu plus son oeuvre, qui pour moi symbolise l’art nouveau par exemple, comme son contemporain Mucha.

 

Cette exposition est centrée sur Klimt mais elle présente également d’autres artistes qui ont formé avec lui ce qu’on appelle la sécession. Cette association fut créée par rejet du snobisme artistique de l’epoque. A l’epoque, l’art académique impose ses codes et rejette toute forme d’art innovant. Par réaction, plusieurs artistes se regroupent et lancent une association afin de permettre de présenter des formes d’art alternatives. Un bâtiment à Vienne leur sert d’ecrin. Leur devise trône au dessus du porche :

« À chaque époque son art. À l’art sa liberté »

Cela leur permettra d’organiser des expositions, dont une en hommage à Beethoven. Klimt y produira une de ses plus grandes oeuvres, fresque répartie sur 7 panneaux, inspirée par un livret de Wagner sur la 9ème Symphonie :

Mon appréciation : 5/5
5 etoiles

 

Voici une petite sélection des œuvres découvertes lors de l’exposition :

L’illustration dans les arts appliqués => Deux broches

Judith

Salomé

Marie Breunig

6 Commentaires

  1. 1 mars 2015 / 08:54

    J’aime bien Klimt

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :